[vc_row][vc_column][vc_empty_space height= »42px »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/3″][vc_column_text]

L’EMDR c’est quoi ?

[/vc_column_text][vc_single_image image= »24802″ img_size= »full »][vc_column_text]

Technique de soin th?rapeutique
(Ressemble au yoga des yeux)
EMDR C?est par hasard, lors d?une promenade en mai 1987, que la psychologue am?ricaine Francine Shapiro d?couvrit que ses ? petites pens?es n?gatives obs?dantes ? disparaissaient quand elle faisait aller et venir rapidement ses yeux de gauche ? droite. Il ne lui en fallut pas davantage pour proposer l?exercice ? ses coll?gues, l?exp?rimenter aupr?s de ses patients et cr?er l?EMDR, avec des r?sultats ?clatants ? notamment pour les ?tats de stress posttraumatique (ESPT) subis par les victimes de conflits, d?attentats, de violences sexuelles ou de catastrophes naturelles.

Devenue chercheuse au Mental Research Institute de Palo Alto, le docteur Shapiro a re?u en 2002 le prix Sigmund Freud, plus haute distinction mondiale en psychoth?rapie. Entre-temps, soixante mille praticiens avaient ?t? form?s ? l?EMDR dans plus de quatre-vingts pays, une association humanitaire ?tait n?e pour intervenir apr?s les grandes catastrophes. Les ?tudes, dont celles sur les ESPT men?es par l?administration am?ricaine charg?e des anciens combattants, ont confirm? l?efficacit? de l?EMDR. Les personnes trait?es se comptent aujourd?hui par centaines de milliers, avance Francine Shapiro (aux Etats-Unis, chaque victime directe ou indirecte d?une catastrophe -attentat, accident d?avion? – ? la possibilit? d??tre trait?e rapidement par EMDR).

QUAND ?

Apr?s un traumatisme
La m?thode ne s?applique pas qu?aux grands chocs, mais aussi aux plus petits traumatismes, comme les exp?riences p?nibles laissant un souvenir trop empreint de souffrance. ? Venue consulter pour des angoisses et des paniques auxquelles je ne trouvais aucune cause, raconte C?cile, la quarantaine, en r?ponse ? notre appel ? t?moins sur Psychologies.com, j?ai choisi un souvenir p?nible o? j?avais pris la fuite. Apr?s une s?rie de ?balayages?, j?ai senti une douleur tr?s forte dans mes jambes. Mon th?rapeute m?a alors demand? de regarder ses doigts et a r?pondu : ?OK, on va faire partir ?a !? La douleur et l??motion li?es au souvenir ont disparu en moins de temps qu?il n?en faut pour le dire, j??tais scotch?e ! Puis, nous avons install? une croyance positive ? la place de la croyance n?gative en rapport avec cette ?motion. ?Je suis nulle? devait ?tre remplac? par ?Je suis quelqu?un de bien?. Soudainement tr?s calme, je me suis sentie respirer comme jamais. ?
L?EMDR peut aussi se r?v?ler efficace dans d?autres types d?affections, comme la toxicomanie, l?anorexie ou la d?pression. ? Cette m?thode voit s?ouvrir sans cesse de nouvelles perspectives, telles la d?pression sans cause traumatique ou la schizophr?nie ? ses d?buts ?, explique Jacques Roques, psychologue, psychanalyste et vice-pr?sident d?EMDR-France. Seuls les cas de psychose, les ?tats suicidaires et les troubles cardiaques r?cents figurent parmi les contre-indications.

COMMENT ?

Dissocier ?motion et souvenir
Souvenir et ?motion n?gative contre croyance positive. Le secret serait-il dans la tension entre ces repr?sentations contradictoires, dans leur ?valuation plusieurs fois par s?ance, ou r?side-t-il dans les myst?rieux balayages des yeux ? Marie, institutrice trentenaire, en livre les d?tails : ? Je devais, en restant dans mon souvenir et dans l??motion qu?il suscitait, fixer les mouvements que la th?rapeute faisait avec sa main, de gauche ? droite. Une quinzaine d?allers-retours cadenc?s, amples et pr?cis, larges de un m?tre environ. Ensuite, nous avons fait une pause en reparlant de la sc?ne et de mon ?motion. J?avais le sentiment qu?elle cherchait ? m?y faire rentrer tout ? fait. Apr?s la deuxi?me s?quence de mouvements, je me sentais diff?rente, plus calme. Nous avons recommenc? encore deux fois, avec des pauses o? l?on ?valuait le degr? de l??motion. A la fin, j??tais apais?e. ?
? Il y a de l?hypnose l?-dedans, et beaucoup d?autres choses inspir?es de la sophrologie, du comportementalisme ou des sciences cognitives ?, reconna?t Francine Shapiro. Mais le souvenir traumatique ne s??vanouit pas, aucun claquement de doigts ne vient effacer une portion de temps. Le r?confort ne vient pas non plus par suggestion ou relaxation, et encore moins par immersion avec ? visite ? des lieux du drame. Il ne repose pas sur des mots, des images ou des sons, comme dans la majorit? des th?rapies. ? C?est diff?rent, explique Marie. On est au c?ur d?une ?motion qui nous emporte, et petit ? petit elle nous quitte, ou du moins va se blottir quelque part o? elle ne fait plus mal. On sait qu?elle est l?, qu?on l?a v?cue, mais c?est un souvenir. ? ? Je regarde le pass? autrement, pr?cise Claire, 50 ans, consultante. Au lieu de subir, je me sens prot?g?e et plus dynamique. ?

POURQUOI ?

D?sactiver l??motion
M?me si l?EMDR pose en postulat que l?esprit poss?de, comme le corps, une capacit? ? s?autogu?rir, on peut s?interroger sur une telle simplicit?. La r?ponse r?side dans une conception nouvelle du traumatisme, qui fait appel ? la neurologie. ? Chaque ?v?nement douloureux laisse une marque dans le cerveau, pr?cise le psychiatre David Servan-Schreiber, qui a introduit la m?thode dans l?Hexagone, et qui pr?side l?association EMDR-France. Celui-ci effectue alors un travail de ?digestion? permettant aux ?motions qui accompagnent le souvenir de se d?sactiver. A moins que le traumatisme ait ?t? trop fort ou ait frapp? ? une p?riode o? nous ?tions vuln?rables. Dans ce cas, les images, les pens?es, les sons et les ?motions li?s ? l??v?nement sont stock?s dans le cerveau, pr?ts ? se r?activer au moindre rappel du traumatisme. Dans l?EMDR, le mouvement oculaire ?d?bloque? l?information traumatique et r?active le syst?me naturel de gu?rison du cerveau pour qu?il compl?te son travail. ?
Sans afficher de certitudes, Francine Shapiro propose un rapprochement entre l?EMDR et le sommeil ? mouvements oculaires rapides, ce moment o? l?on r?ve mais o? s?effectue ?galement la r?partition m?morielle. Car ?videmment, tout repose sur la m?moire, sur l?encodage du souvenir et des ?motions qui l?accompagnent. Ce qui soignerait, dans l?EMDR, c?est de ? reformater ? cet encodage. Replong? dans son pass? afin d??tre au plus pr?s des perceptions sensorielles ?prouv?es au moment de l??v?nement, le patient est conduit, gr?ce ? une stimulation sensorielle, ? concentrer son activit? c?r?brale sur le pr?sent. De cette polarisation na?trait la possibilit? de retraiter le traumatisme par dissociation de l??motion et du souvenir. D?o? le fait que celui-ci ne disparaisse pas. Il se d?livre de sa charge ?motionnelle, comme apr?s un deuil.

AVEC QUI ?

Choisir un th?rapeute
Cette r?activation traumatique n?est pas sans risque. ? Beaucoup de choses remontent entre les s?ances, raconte C?cile. J?ai eu par exemple un flash concernant un gros traumatisme subi dans ma petite enfance, dont j?avais compl?tement oubli? l?existence. ? Un traumatisme pouvant en cacher un autre.

DE QUOI S?AGIT-IL ?

EMDR : Eye Movement Desensitization and Reprocessing, ou d?sensibilisation et reprogrammation par des mouvements oculaires.
LE PRINCIPE : ? Si un ?v?nement douloureux a ?t? mal ?dig?r?? parce que trop violent, explique le psychiatre David Servan-Schreiber, les images, les sons et les sensations li?s ? l??v?nement sont stock?s dans le cerveau, pr?ts ? se r?activer au moindre rappel du traumatisme. Le mouvement oculaire d?bloque l?information traumatique et r?active le syst?me naturel de gu?rison du cerveau pour qu?il compl?te le travail. ?

UNE THERAPIE CONTROVERSEE :
L?EMDR fait l?objet depuis ses d?buts d?une vive pol?mique. Un traitement sans mots, sans transfert, sans travail d?interpr?tation de l?inconscient ni d?codage syst?matique, cela va ? l?encontre des pratiques communes. Ses d?tracteurs ont longtemps discut? son efficacit?, qualifiant l?EMDR de pseudoscience, se gaussant de la d?couverte selon laquelle une stimulation sensorielle autre que le mouvement oculaire peut aussi faire l?affaire.

? Jusqu?? pr?sent, la psychoth?rapie ?tait fond?e sur une id?e : seules l??coute et la parole gu?rissent, explique Jacques Roques, vice-pr?sident d?EMDR-France. On parlait des probl?mes psychiques uniquement en termes de s?mantique ? la rencontre de la mort pour les ?tats de stress posttraumatique, par exemple. Or on se rend compte maintenant de l?importance du fonctionnement c?r?bral. La psych? est indissociable de son substrat neurologique : on peut restimuler le traitement de l?information de mani?re parfois fulgurante, contredisant l?id?e re?ue selon laquelle il faut du temps pour gu?rir. ?
Aurions-nous du mal ? admettre que notre cerveau puisse ?tre reprogramm? comme un ordinateur ??

A LIRE :
?Des yeux pour gu?rir? de Francine Shapiro et Margot Silk Forrest.
Aid?e d?une journaliste, la cr?atrice de l?EMDR livre enfin ses secrets en fran?ais, avec nombre d?explications et d?exemples ? l?appui (Seuil, 2005).
?Gu?rir? de David Servan-Schreiber.
Dans son livre best-seller, le docteur David Servan-Schreiber consacre plusieurs chapitres ? l?EMDR, qu?il d?finit comme une ? autogu?rison des grands traumatismes ? (Pocket, 2005).
?EMDR, une r?volution th?rapeutique? de Jacques Roques.
En s?adressant au grand public comme aux professionnels, ce psychanalyste, ex-praticien au CHU de N?mes, fait ?uvre didactique et offre un portrait complet de l?EMDR : troubles, traitement, d?veloppements cliniques (Descl?e de Brouwer, 2003).

A VOIR :
Une interview film?e de Ludwig Cornil (psychologue et formateur) sur la th?rapie EMDR, sur www.psy.be ? aller dans ? Coin lecture et vid?o ?, section ? Interview vid?o ?.

ADRESSE UTILE :
EMDR-France 20, rue d?Armenonville, 92200 Neuilly-sur-Seine.
T. : 01.46.24.55.02.

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/3″][vc_column_text]

Qu?est-ce que l?hypnose ericksonienne ?

[/vc_column_text][vc_column_text]

L’hypnose ericksonienne est une nouvelle conception de l’hypnose et de son utilisation ? des fins th?rapeutiques du ? Milton H. Erickson (1901-1980), psychiatre am?ricain qui a consacr? l’essentiel de sa carri?re ? l’?tude scientifique de l’hypnose et ? son utilisation en psychoth?rapie. Milton Erickson a obtenu des r?sultats th?rapeutiques incroyables avec des patients consid?r?s comme impossible ? traiter par les autres psychiatres am?ricains de l’?poque. Erickson ?tait surnomm? « The Wizard », le magicien, par ses coll?gues.

Diff?rence avec l’hypnose classique

L’hypnose ericksonienne (on dit aussi parfois « nouvelle hypnose ») s’oppose ? l’hypnose classique du d?but du 20e si?cle, par les moyens mis en oeuvre pour induire l’?tat d’hypnose et par la fa?on dont cet ?tat est utilis?.

Induction

Dans l’hypnose classique, l’induction est autoritaire, l’hypnotiste donne des ordres au patient: « dormez », « fermez les yeux », etc. L’induction est globalement la m?me pour tout le monde. Mais tout le monde n’accepte pas de recevoir de tels ordres et c’est pourquoi les partisants de l’hypnose classique pr?tendent que tout le monde n’est pas hypnotisable.

L’induction en hypnose ericksonienne est adapt?e au patient: pour ceux qui ont besoin d’ordres, on leur en donne, mais pour ceux qui ne les aiment pas on proc?de autrement. Les techniques d’induction sont nombreuses et vari?es, et surtout elles sont adapt?es au patient et ? son ?tat psychologique au moment de l’induction. Un des principes de base de l’hypnose ericksonienne est d’utiliser ce que le patient apporte, c’est ? dire ses caract?ristiques psychologiques, son humeur du moment, ce qu’il aime, sa fa?on de parler, sa vision du monde, son mode de perception dominant (visuel, kinesth?sique, auditif), etc.

Utilisation

Dans l’hypnose classique, l’hypnotiste donne des suggestions directes au patient pour supprimer son sympt?me, ou changer son comportement. Les r?sultats sont tr?s variables suivant la personnalit? du patient et son probl?me, les r?sultats sont rarement durables. Dans cette fa?on de proc?der, le patient est passif, il ?coute les suggestions et ne fait rien d’autre.

Dans l’hypnose ericksonienne, la fa?on de faire est radicalement diff?rente. Certes, on utilise toujours des suggestions, mais cela ne constitue qu’un des nombreux outils utilis?s. Le principe de base est d’?tablir une communication avec l’ inconscient du patient et ensuite ? introduire des changements dans le fonctionnement m?me de l’inconscient. Il s’agit d’un processus interactif o? le th?rapeute r?agit en fonction des r?ponses donn?es par l’inconscient du patient. Cela permet de traiter les probl?mes directement l? o? il se situent et de s’adapter aux besoins profonds du patient, d’o? l’efficacit? de l’hypnose ericksonienne.

La th?rapie ericksonienne

L’hypnose ericksonienne est plus large que simplement l’utilisation de l’hypnose pour faire de la th?rapie. Il y a derri?re les pratiques ericksoniennes des principes implicites tr?s importants :

Il n’est pas n?cessaire de rendre conscient ce qui est inconscient
Il n’est pas n?cessaire que les m?canismes mentaux et les caract?ristiques de la personnalit? soient analys?s par le patient
Les suggestions n’ont pas ? ?tre directes. Les suggestions indirectes peuvent souvent contourner les limitations acquises du patient.
La suggestion th?rapeutique ne consiste pas ? programmer le patient avec le point de vue du th?rapeute.
Le th?rapeute n’a pas la moindre importance, ce qui compte c’est que les besoins du patient soient satisfaits.
Chaque patient n?cessite une approche individuelle et sp?cifique de son probl?me.
Pour Erickson, la th?rapie r?sulte d’une re-synth?se int?rieure du comportement du patient effectu? par le patient lui-m?me. Ce qui est essentiel pour une gu?rison v?ritable est une r?-association et une r?organisation des id?es, des compr?hensions et des souvenirs. En d’autres termes, l’hypnoth?rapie est, pour le patient, un processus d’apprentissage, une proc?dure de r??ducation. Des r?sultats valables en hypnoth?rapie ne proviennent que des actions du patient. Le th?rapeute ne fait que guider et encourager le patient ? l’action.

La th?rapie ericksonienne est humaniste, elle accepte enti?rement le patient sans le juger.

Les th?rapeutes qui souhaitent aider leurs patients ne doivent jamais m?priser, condamner, ou rejeter le moindre aspect de la conduite du patient, simplement parce qu’il est g?nant, d?raisonnable ou m?me irrationnel. Le comportement du patient fait parti du probl?me qui est amen? dans le cabinet, il constitue l’environnement personnel au sein duquel la th?rapie doit prendre son effet.

Milton Erickson

La t?che du th?rapeute est de soigner, elle n’est ni de bl?mer ni de juger, mais simplement de rendre des services qui peuvent permettre aux patients de mieux vivre leur vie, avec plus de satisfactions. La forme de th?rapie qui se justifie doit ?tre celle que l’on consid?re cliniquement comme ? m?me de satisfaire les besoins du patient et d’offrir les meilleurs r?sultats possible, sans tenir compte des artifices sociaux ni des questions de convenances. On ne doit s’appuyer que sur une seul principe : le bien-?tre du patient.

Milton Erickson

Un des concepts les plus importants de la th?rapie ericksonienne est l’utilisation de ce qu’apporte le patient. Pour Erickson, il est n?cessaire de d?velopper une situation th?rapeutique qui permette au patient d’utiliser sa propre r?flexion, ses propres conceptions, ses propres ?motions de la mani?re qui corresponde le mieux ? ses projets de vie.

L’hypnose est une utilisation m?thodique des apprentissages acquis par l’exp?rience. Par exemple, on pourrait parler de l’anesth?sie hypnotique ou de l’amn?sie hypnotique, mais ce ne sont rien de plus que des apprentissages de la vie de tous les jours utilis?s de mani?re ordonn?e, contr?l?e, dirig?e. Par exemple, presque tout le monde a fait l’exp?rience de se d?barrasser d’un p?nible mal de t?te au cours d’un film ? suspense, sans aucune m?dication d’aucune sorte. De m?me, tout le monde a d?velopp? une anesth?sie pour la sensation des chaussures aux pieds, des lunettes sur le nez ou d’un collier autour du cou. Nous avons tous un tr?s grand nombre de ces apprentissages dont nous ne sommes habituellement pas conscient, et c’est l’utilisation intelligente de ceux-ci qui constitue une utilisation efficace de l’hypnose.

Milton Erickson

La 1?re s?ance dure 1H au tarif de 70 euro du Mardi au samedi toute la journ?e contact Florence Cautr?s Tel : +(687)75 68 64

? avec Florence Cautres.

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/3″][vc_column_text]

Qu?est-ce que l?hypnose humaniste ?

[/vc_column_text][vc_column_text]

L?Hypnose Humaniste est une nouvelle forme d?Hypnose, bas?e sur l?utilisation de techniques hypnotiques sp?cifiques, dites ?en ouverture?, qui permettent de gommer la fracture naturelle qui existe entre l?esprit conscient et l?Inconscient. Cette ?conscience augment?e? constitue son axe de changement et implique une vision holistique de l’existence.

C?est ainsi que l?Hypnose Humaniste est dot?e d?une cosmologie assez compl?te qui d?crit le fonctionnement de la Conscience, d?un point de vue psychologique autant que philosophique et symbolique.

Sauf si la personne en fait explicitement la demande, cette base de compr?hension ne concerne que l?hypnoth?rapeute Humaniste, afin de l?aider ? comprendre la personne et ? l?aider correctement.

En Hypnose Humaniste, le th?rapeute ne donne pas de suggestions hypnotiques. Son r?le est neutre. C?est celui d?un p?dagogue et d?un guide. Il aide la personne qui vient de ??prendre conscience?? de ce qui la bloque int?rieurement ? savoir quoi faire, techniquement (puisque, si elle a bien compris ce qui la coince, elle n?en est pas pour autant th?rapeute et elle ne connait pas les techniques qui pourraient l?aider).

Ainsi, au lieu d?appliquer un traitement psychologique ??sur?? la personne, le th?rapeute lui explique comment faire ce qu?elle veut et l?aide ? se soigner par elle-m?me. De cette mani?re, la personne est toujours en parfaite autonomie, elle apprend et comprend (ce qui ?vite tout risque de rechute) et, si quelque chose ne lui plaisait pas, ou si elle voulait le faire autrement, elle serait toujours libre de ses actes et de ce qu?elle ??met?? en elle.

~oOo~

Si, toutefois, cela vous int?resse, voici un tr?s rapide aper?u des bases de compr?hension qu?utilisent les hypnoth?rapeutes Humanistes?

Commen?ons par l?aspect philosophique?:

? L?Humanisme est un courant culturel europ?en, trouvant ses origines en Italie et qui s?est d?velopp? ? la Renaissance.?Il poss?de une ??position philosophique??, centr?e sur l?Humain au sens large (Humanit?). Son but est, en travaillant individuellement avec chacun, d?am?liorer progressivement la condition humaine tout enti?re, par effet de ricochet.

??Qui sauve un homme sauve l?humanit頻
Cit? dans la Torah, la Bible, le?Coran

Les principaux repr?sentants de ??l?Humanisme?? de la Renaissance furent :

  • Ficin?: pr?tre, ? l?origine d?un ?lan spirituel qui gagna toute l?Europe.
  • Lef?vre d?Etaples?: th?ologien, traducteur de la Bible.
  • Erasme?: esprit ind?pendant et satirique, ayant cherch? ? r?concilier catholiques et r?form?s, par ses travaux sur le Nouveau Testament.
  • Pic de la Mirandole?:???immense ?rudit, p?re de la kabbale chr?tienne, caract?ris? par un ?sot?risme ? la fois chr?tien et universel, o? communient les traditions secr?tes de l?humanit? ; Pic de la Mirandole d?taille les crit?res essentiels de tout ?sot?risme authentique : l?origine divine de la tradition, la doctrine m?taphysique, le symbolisme, son universalit? et sa compatibilit? avec les traditions des autres cultures, son ins?parabilit? de l?exot?risme et sa transmission de ma?tre ? ?l?ves ; son ??Discours sur la dignit? de l?homme?? (1486), v?ritable charte de l?humanisme, proclame haut et fort l?av?nement d?un monde nouveau dont l?homme constitue, par sa libert?, le centre et le joyau???? Eric Vinson.

Voil?, r?sum? par Pic de la Mirandole,?l?Humanisme?historique que l?Hypnose Humaniste revendique et r?actualise ? travers la philosophie qui l?anime.

L?Humanisme pr?ne la vulgarisation de tous les savoirs, y compris spirituels ou religieux : la science comme la ??parole divine?? doit ?tre accessible ? toute personne, quelles que soient ses origines ou son niveau social.

L?individu, ainsi instruit, reste libre et pleinement responsable de ses actes dans la croyance de son choix. Les notions de libert? ou de libre-arbitre, de tol?rance, d?ind?pendance, d?ouverture et de curiosit? sont, de ce fait, indissociables de l?Humanisme classique.

Depuis Montaigne, l?Humanisme, ainsi con?u, a ?t? un des ?l?ments les plus constants de la pens?e fran?aise. Fond? sur le respect et la justice, cet humanisme-l? revient donc ? respecter et agir pour les droits fondamentaux de l??tre humain.

L?HYPNOSE HUMANISTE?

? Propose une cosmologie de la psych? (conscience) et, par extension, de la vie.

? Agit par le biais de la Conscience majuscule, sur les blessures de l?Inconscient. C?est la personne ? et non plus le th?rapeute ? qui dirige l?acte de changement.

? Compl?te et prend la suite des approches hypnotiques existantes, qu?elle peut facilement remplacer ? son niveau d?intervention ?tant le plus ?lev? :

? Se propose de ?d?shypnotiser? la personne, de lui apporter davantage de conscience de vivre. Au lieu d?endormir la personne, l?induction hypnotique Humaniste l?aide ? ??prendre conscience??, d?elle-m?me, des autres et des choses de son existence. C?est cet ?tat de ?conscience augment?e? qui permet ? la personne de se soigner, avec l?aide de l?hypnoth?rapeute Humaniste.

? Prend en compte l?int?gralit? de la personne, aux niveaux : physique et instinctif (corps), ?motionnel et relationnel (coeur), intellectuel et mental (t?te) et ?ventuellement spirituel (?me et conscience).

? Entre dans le champ des approches transpersonnelles, en cela qu?elle s?occupe de la personne et aussi de ce qui la d?passe, sa place dans sa famille, son travail ou m?me la soci?t? humaine et le r?le qu?elle peut y tenir.

? A une composante p?dagogique certaine [lire les romans ??Cr?ateurs de R?alit???].

? Travaille autant avec la r?alit? concr?te que le monde subtil : psych?,?symbolisme, arch?types, r?ves,?Information, champs morphog?n?tiques, matrice, etc.

? Accepte et utilise toutes formes de croyances ou de compr?hension de la vie. ??Tout ce qui peut ?tre imagin? est r?el?? disait Picasso. Sont issues de cela les techniques de changement instantan? telles que la ??Th?rapie Symbolique??.

? Utilise les connaissances jungiennes, r?actualis?es, sur les symboles et les arch?types, notamment dans la ?Th?rapie Symbolique Avanc?e? (TSA).

? Permet ? la personne de gu?rir et grandir sans devoir s?en remettre ? qui que ce soit, le th?rapeute n?intervenant jamais directement (changement ?en conscience?), ce qui est particuli?rement adapt? aux attentes actuelles, au coaching ou au travail dans le monde de l?entreprise, par exemple.

? Est une approche libre (non r?serv?e ? une cat?gorie professionnelle, m?dicale ou autre), en pleine expansion et ? laquelle chacun peut acc?der, pour soi, sa famille et aider son prochain. C?est le principe de ?passer le relais?, qui d?passe le simple cadre th?rapeutique, d?une entraide humaine au quotidien. En cela, l?Hypnose Humaniste n?est pas une pratique ?de divan? et trouve son utilit? dans la vie courante, ext?rieure.

? Se pr?occupe de la place de l?Humain sur cette plan?te, afin de pr?server la vie (?cologie), pour nous et nos enfants (aspects syst?mique et transpersonnel).

~oOo~

En r?sum?, l?Hypnose Humaniste peut ?tre vue comme l?adaptation moderne et am?lior?e des plus anciennes formes de travail en Etat Modifi? de Conscience existantes depuis l?origine de l?Humanit? (le travail en Conscience existe depuis les philosophes pr?socratiques, il y a presque 2700 ans, et peut-?tre m?me avant, alors que l?id?e d?un Inconscient n?est apparue chez Leibniz qu?en 1686? et en th?rapie presque 200 plus tard).

Il n?existe aucune dissociation d?esprit en Hypnose Humaniste (donc aucun rapport avec les ??expansions de conscience?? habituelles, encore moins avec le chamanisme, ni m?me avec l?hypnose connue). Bien au contraire, la technique Humaniste cherche ? r?parer cette fracture ancestrale.

Ainsi, le th?rapeute ne joue que le r?le de guide et d?instructeur, voire de soutien. I n?y a aucune technique d?influence en Hypnose Humaniste.
La personne gagne en conscience d?elle-m?me, pour la th?rapie ? ce qui produit des b?n?fices secondaires qui d?passent l?atteinte de l?objectif th?rapeutique.

L?Hypnose Humaniste prend ?galement en compte les donn?es humaines, spirituelles, syst?miques, humanitaires et ?cologiques, et poss?de un mod?le technique et philosophique propre?[voir aussi le?Lexique des mots de l?Hypnose Humaniste].

For a healthy body, and the realization of our dreams
on a planet where everyone will enjoy live


Aller plus loin?

Lire aussi 😕Diff?rences et similitudes de l?Hypnose Humaniste?et la ??Foire aux Questions?? du site, qui est pleine de r?ponses int?ressantes.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]